La Fed met un frein temporaire à la hausse de l’EUR/USD

24 août 2020

USD-currency-featured-1200x628-100

La paire EUR/USD a connu une forte volatilité la semaine dernière dans la borne comprise entre 1,180 0 et 1,197 0, mais a fini quasiment sur une note inchangée en variation hebdomadaire (hausse de seulement +0,3 %)..

Capitalisant une nouvelle fois sur la faiblesse du dollar américain, qui a été l’un des principaux vecteurs de hausse de l’EUR au cours des derniers mois, la paire phare du marché des changes a réussi à grimper à un point haut de deux ans. C’était toutefois sans compter le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve Fédérale américaine (Fed) qui a légèrement changé la donne.

La Fed déstabilise le marché

Le compte-rendu de la Fed est un document qui permet de mieux cerner les discussions ayant cours entre les membres du Comité de politique monétaire (appelé FOMC). Il n’est habituellement pas considéré comme un market mover, un indicateur susceptible de faire bouger beaucoup les cours des devises.

Cependant, cette fois, il a attiré particulièrement l’attention des opérateurs de marché du fait du fort focus sur les risques baissiers pesant sur l’économie américaine. Une majorité de membres a souligné que « l’incertitude qui entoure les perspectives économiques (restait) très élevée, la trajectoire de l’économie dépendant fortement de celle du virus et de la réponse du secteur public à cela ». Entre les lignes, la Fed faisait référence aux discussions ayant cours entre la Maison-Blanche et le Congrès américain à propos d’un nouveau plan d’aide suivant celui de 2000 milliards de dollars déjà mis en œuvre. Étant donné la proximité de l’élection présidentielle, il est évident qu’un accord sera trouvé, mais, d’ici là, chaque parti essaie au maximum de tirer son épingle du jeu pour montrer aux électeurs qu’il est à la manœuvre pour secourir l’économie américaine.

Ce rappel brutal que le pire de la crise n’est peut-être pas derrière nous (ce que nous n’avons cessé de rappeler depuis plusieurs mois dans nos articles de blog) a soudainement renforcé l’appétit au risque sur le marché des changes et permis au dollar américain de reprendre temporairement la main. Dans la foulée de la publication du compte-rendu, la volatilité était au rendez-vous pendant la session américaine, avec une fluctuation de l’ordre de près de 100 pips de la paire EUR/USD.

Jackson Hole en ligne de mire

Cela signifie-t-il que la cible à 1,20 pour l’EUR/USD a peu de chances d’être atteinte ? Probablement pas. À moyen terme, la dynamique économique semble plus favorable du côté européen que du côté américain et l’incertitude liée à l’élection présidentielle américaine, qui va se renforcer dans les semaines à venir, devrait plutôt favoriser l’EUR au détriment du dollar américain. L’analyse technique confirme également le maintien d’un biais haussier pour la paire, en direction d’abord du seuil des 1,20, avant une attaque potentielle des 1,22.

Toutefois, nous pourrions d’abord passer par une phase de consolidation de la paire, au niveau de la zone des 1,18-1,19 dans les séances à venir. Les opérateurs de marché vont surveiller de près le Symposium de Jackson Hole qui réunit, comme tous les ans depuis 1982, les principaux banquiers centraux. Seule différence notable cette année, toutes les interventions se feront en virtuel du fait de la COVID. Le thème pour la session 2020 est particulièrement approprié : Naviguer dans la décennie à venir : Implications pour la politique monétaire..

Il ne devrait pas y avoir de grandes surprises. Nous nous attendons à ce que les principaux intervenants martèlent une nouvelle fois que les banques centrales ont fait leur maximum et que c’est maintenant au tour des États de prendre le relais pour soutenir davantage l’économie. Clairement, rien de nouveau. Le discours de J. Powell attirera l’attention, mais nous doutons fortement qu’il donne plus d’indications que le compte-rendu de la Fed sur la suite à donner à la politique monétaire américaine.

Calendrier économique : 
DATE DEVISE ÉVÉNEMENT
 25 août EUR

PIB allemand au T2 et indice IFO du climat des affaires en août

 26 août USD

Commandes de biens durables aux États-Unis en juillet

27 août USD

PIB américain au deuxième trimestre (dernière estimation) et début du Symposium de Jackson Hole

 

    Simulateu-frais-cachés