Septembre 2020 - Annonces économiques mensuelles

1 septembre 2020

Banner-Blog-Annonce-eco-5

Prenez connaissance des dernières évolutions du marché des devises et anticipez les risques de fluctuation.
EUR/USD
Haut : 1,1964 / Bas : 1,1799 / Variation : +0,58 %

Le vrai marqueur pour l’EUR/USD cet été fut la baisse du dollar. Le dollar index, qui sert de référence au marché, affiche un repli depuis le début de l’année de 3,7 %. Ceci peut surprendre étant donné le contexte de récession et de pandémie mondiale qui, en temps normal, aurait dû être favorable au dollar américain (USD) du fait de son rôle de valeur refuge. Il est clair que les opérateurs de marché se détournent du dollar à cause des incertitudes pesant sur la relance économique aux États-Unis (les tractations au Congrès à propos d’un nouveau plan de relance créent une atmosphère anxiogène) et du fait de l’expansion continue de la pandémie dans de nombreux États, qui pénalise directement l’activité économique. Nous pensons que la thématique du dollar faible va encore être le moteur d’appréciation de l’euro dans les semaines à venir, bien plus que les résultats économiques européens. De fait, notre objectif pour l’EUR/USD est maintenu à 1,20 à court terme.

EUR/GBP
Haut : 0,9066 / Bas : 0,8962 / Variation : -1,85 %

Comme c’est également le cas face au franc suisse (CHF), au dollar canadien (CAD) ou encore au dollar australien (AUD), l’euro a perdu un peu de terrain au mois d’août face à la livre sterling. Toutefois, la paire n’a pas franchi de seuil stratégique et continue d’évoluer autour de la borne psychologique des 0,90. Des deux côtés de la Manche, l’actualité a uniquement concerné le processus de Brexit. Il y a quelques jours de cela, Bruxelles a laissé entendre qu’un second Conseil européen, après celui prévu les 15 et 16 octobre, pourrait avoir lieu en novembre ou en décembre afin de finaliser la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Comme nous le mettons en avant depuis déjà plusieurs mois, nous pensons qu’un accord sera trouvé à la dernière minute, vers mi-décembre voire fin décembre, ce qui signifie que la volatilité sur la paire EUR/GBP pourrait fortement croître en fin d’année.

EUR/JPY
Haut : 126,43 / Bas : 124,86 / Variation : +1,69 %

En août, l’euro affiche la meilleure performance en variation mensuelle face au yen japonais. Sans surprise, la forte baisse du risque politique et la bonne tenue des marchés actions à travers la planète ont favorisé un déclin de la monnaie japonaise, qui sert traditionnellement de valeur refuge aux opérateurs de marché. Il y a bien eu quelques à-coups concernant les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis, mais il semble que le marché soit désormais habitué aux coups de pression de l’administration Trump à destination de Pékin. Tout porte à croire que l’appétit au risque devrait être encore la norme au mois de septembre, à en juger par l’optimisme impressionnant des investisseurs boursiers.

EUR/CHF
Haut : 1,0848 / Bas : 1,0758 / Variation : -0,70 %

La paire EUR/CHF a quasiment fait du surplace en août dans un contexte de faible volatilité (évolution dans une borne de fluctuations d’environ 100 pips, points de pourcentage) et d’absence d’aversion au risque. C’est donc sans surprise que les interventions sur les changes de la Banque nationale suisse (BNS) ont été nettement réduites le mois dernier. Selon nos estimations, qui se basent sur l’évolution des dépôts auprès de la banque centrale, moins de 7 milliards de francs suisses (CHF) ont été utilisés pour réduire l’appréciation de la monnaie helvétique sur la période évoquée. Dans l’immédiat, la politique de la BNS, qui consiste à éviter un effondrement du taux de change de l’EUR/CHF sous le seuil symbolique situé à 1,05, fonctionne parfaitement et tout porte à croire que dans les mois à venir elle va continuer à être tout aussi efficace.

EUR/CAD
Haut : 1,5820 / Bas : 1,5587 / Variation : -1,25 %

La poursuite du rebond des matières premières et en particulier des prix de l’énergie a favorisé la hausse du dollar canadien face à l’euro le mois passé. En variation mensuelle, le Brent affiche un gain de 3,47 % tandis que le WTI gagne 3,27 %. Résultat, la paire EUR/CAD affiche une baisse en août de 1,25 % après avoir atteint un point haut annuel à 1,5973, fin juillet. Tant que les perspectives pour les prix de l’énergie sont bonnes, le mouvement baissier sur la paire pourrait se poursuivre, avec en ligne de mire la zone de support à 1,5340.

EUR/AUD
Haut : 1,6552 / Bas : 1,6354 / Variation : -0,92 %

Même scénario que pour l’EUR/CAD. La paire EUR/AUD est particulièrement corrélée à l’évolution des matières premières, dont les prix ont considérablement augmenté au cours des dernières semaines. Cela s’est traduit par une baisse de la paire de 0,92 % au mois d’août. Si le mouvement de hausse des matières premières continue, la paire pourrait rapidement rallier ses points bas de juillet, à savoir la zone des 1,6220.

EUR/CNH
Haut : 8,2597 / Bas : 8,1222 / Variation : -1,07 %

Pas de réelle surprise pour la paire EUR/CNH (rappel : il s’agit de la paire euro/yuan offshore) qui a suivi le mouvement entamé par de nombreuses autres paires de devises au mois d’août. Elle affiche un repli de 1,07 % en variation mensuelle avec un point bas à 8,1222. Il est probable que le mouvement de baisse continue dans les semaines à venir. La Chine est plus avancée dans la phase de reprise économique post-confinement que ne l’est l’Europe. Cette dernière fait face dans certaines régions à une recrudescence du nombre de cas de personnes infectées par le virus. Ceci pourrait être un élément différenciant important favorisant une hausse du CNH face à l’EUR.

 
Calendrier économique : 
DATE DEVISE ÉVÉNEMENT
 01/09  USD

ISM manufacturier aux États-Unis pour le mois d’août. 

02/09  USD  Enquête sur l’emploi privé aux États-Unis (ADP). 
03/09  EUR 

Présentation du plan de relance français. 

04/09   USD Rapport sur l’emploi américain pour le mois d’août (NFP). 
09/09 CAD

   Réunion de la Banque du Canada.

10/09 EUR

 Réunion de la Banque Centrale européenne.

16/09 USD

  Réunion de la Réserve Fédérale américaine et mise à jour des projections économiques.

17/09 GBP

  Réunion de la Banque d’Angleterre.

 

    Simulateu-frais-cachés