Blog iBanFirst

Explorez l’essentiel de l’actualité du marché des changes, les dernières tendances et innovations en matière de paiements ainsi que nos recommandations pour une gestion optimisée de vos flux en devises.

Novembre 2022 - Annonces économiques mensuelles

28 oct. 2022

11-november-img-blog-banner-annonce-eco

Prenez connaissance des dernières évolutions du marché des devises et anticipez les risques de fluctuation.

 

Passage à vide pour le dollar américain

En octobre, le dollar index (qui mesure la variation du dollar américain face aux devises de ses principaux partenaires commerciaux) a affiché un repli de 4 %. C’est la plus forte baisse mensuelle depuis le début de l’année. C’est une bonne nouvelle. Un dollar fort est généralement synonyme de croissance économique en berne et de difficultés des pays émergents. Attention, le cycle haussier du dollar américain n’est probablement pas terminé. Sur un an, le dollar index connaît une appréciation de 16,8 %. Cela montre qu’il n’y a pas d’alternative au dollar américain dans un monde économique qui s’enfonce progressivement dans la récession.

 
EUR/USD
Haut : 1,0089 Bas : 0,9734 Variation : -0,43 %

Selon le rapport COT (Commitments of Traders) publié par la CFTC (Commodity Futures Trading Commission), les spéculateurs sont majoritairement haussiers sur l’euro. C’est une première depuis le début du mois de juin 2020. Pour autant, nous doutons que ce mouvement soit durable. Trop de risques macroéconomiques pèsent à court terme sur la zone euro. Parmi eux : la récession en Allemagne qui pourrait être massive, le risque de coupures tournantes d’électricité dans plusieurs pays, l’inflation qui progresse et qui se répand dans tous les pans de l’économie ou encore l’éclatement de bulles immobilières ici et là. Dans ce contexte, la Banque Centrale Européenne n’a pas d’autre choix que d’être en mode pilotage automatique et de continuer à durcir sa politique monétaire (hausse de taux de 75 points de base en octobre et hausse attendue de 50 points de base en décembre).


EUR/GBP
Haut : 0,9070 Bas : 0,8566 Variation : -0,66 %

Il serait trompeur de voir dans la forte chute en octobre de la paire EUR/GBP la marque d’un retour de confiance dans l’économie britannique. En se basant sur le rapport COT de la CFTC, on constate que les spéculateurs restent majoritairement vendeurs sur la livre sterling. Cet état de fait perdure sans discontinuer depuis mars 2022. L’économie britannique a toutes les caractéristiques d’une économie émergente : effondrement de sa monnaie face au dollar, instabilité politique, bulle immobilière, factures énergétiques sans précédent, hausse fulgurante du déficit du compte courant (qui permet de mesurer la dépendance aux investisseurs étrangers) etc. Nous restons prudemment à l’écart des actifs britanniques et conseillons d’envisager une solide stratégie de couverture du taux de change si vous êtes exposés à la monnaie britannique. Le 17 novembre sera une journée importante pour la livre sterling. C’est là que le budget pour 2023 sera présenté par le nouveau gouvernement (le mini-budget de l’éphémère Premier ministre Liz Truss avait provoqué une panique des marchés fin septembre).

 
EUR/JPY
Haut : 148,41 Bas : 140,90 Variation : +1,82 %

Depuis plusieurs semaines, la Banque du Japon est engagée dans une stratégie d’intervention directe sur le marché des changes pour soutenir le yen japonais. L’objectif est de redresser la devise de l’archipel face au dollar américain (mais cela entraîne aussi des répercussions sur l’EUR/JPY). Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est un échec cuisant. Au cours de la semaine dernière, la banque centrale est intervenue à hauteur de 30 milliards de dollars (en vendant des dollars et en achetant des yens) sans que cela ne parvienne à freiner la chute de la monnaie locale. Nous le savons depuis longtemps, les interventions de banque centrale non coordonnées ne réussissent jamais. Nous nous attendons donc à ce que la dépréciation du yen perdure à court et à moyen terme.


EUR/CHF

Haut : 0,9973 Bas : 0,9430 Variation : +1,17 %

Après une baisse prolongée de la paire, il n’est pas surprenant d’assister à un rebond technique. C’est ce qui s’est passé en octobre (+1,17 %). Mais les investisseurs ont manqué de conviction. Le mouvement de hausse s’est essoufflé à l’approche de la parité. Nous restons toujours baissiers sur l’EUR/CHF. Le franc suisse devrait faire parfaitement office de valeur refuge dans les mois à venir lorsque les risques économiques que nous connaissons tous vont finir par se matérialiser en zone euro. En outre, la Confédération helvétique, même si elle n’est pas immunisée face aux problématiques économiques mondiales, affiche un bilan plutôt positif avec une inflation qui reste en particulier contenue. Nous avons un objectif de fin d’année à 0,96.

 

EUR/CAD
Haut : 1,3698 Bas : 1,3124 Variation : +0,52 %

Ce fut au tour de la Banque du Canada (BoC) de faire pivoter sa politique monétaire en octobre. Contrairement aux attentes, elle n’a augmenté son taux directeur que de 50 points de base alors que le consensus tablait sur une progression de 75 points de base (ce qui faisait sens au regard des derniers chiffres de l’inflation). Mais c’était sans compter sur les nombreux risques macroéconomiques qui commencent à inquiéter la banque centrale (avec un risque réel d’éclatement de la bulle immobilière). Dans la foulée de la BoC, la banque centrale du Mexique a également décidé de faire pivoter sa politique monétaire cette semaine. Du point de vue de l’EUR/CAD, c’est plutôt un signal positif avec une appréciation qui pourrait continuer à court terme.

 

EUR/AUD
Haut : 1,5695 Bas : 1,4838 Variation : +2,52%

Comme prévu, la Banque de Réserve d’Australie a augmenté son taux principal de 25 points de base cette semaine, à 2,85 %. À court terme, la RBA devrait continuer sur cette stratégie des petits pas afin d’éviter que le durcissement des conditions financières ne fasse dérailler le secteur immobilier qui est en situation de bulle. La RBA a été la première banque centrale à pivoter (à se focaliser davantage sur les risques pesant sur la croissance que sur l’inflation). Ce n'est pas la dernière. Depuis, deux autres banques centrales ont suivi cette voie : la Banque du Canada et la banque centrale du Mexique.

 
EUR/CNH
Haut : 7,2953 Bas : 6,9167 Variation : +2,22 %

Le 20ème Congrès du Parti communiste chinois n’a pas réservé de surprises majeures. Comme prévu, il n’y aura pas de sortie de la stratégie zéro Covid à court terme. Les autorités chinoises favorisent désormais une dépréciation lente du CNH afin de stimuler davantage les exportations. Mais toute volatilité jugée excessive est aussitôt contenue par les autorités. Ainsi, en se basant sur les données de marché disponibles, il semble que les banques commerciales chinoises (sur demande du gouvernement) soient intervenues cette semaine pour soutenir le taux de change de la monnaie locale afin de limiter la pression baissière. Cet état de fait devrait perdurer à court terme.

 
 
Calendrier économique : 

DATE DEVISE ÉVÉNEMENT
01/11 AUD

Réunion de la banque centrale

02/11 USD

Réunion de la banque centrale

03/11 GBP

Réunion de la banque centrale

04/11 USD

Rapport sur l’emploi du département du Travail américain

08 /11 USD

Élections de mi-mandat

10/11 USD

Indice des prix à la consommation en octobre

15/11 USD

Indice des prix à la production en octobre

17/11 GBP

Présentation du budget britannique pour 2023

24/11 EUR

Nouvelle réunion des ministres de l’Energie de l’UE

24/11 USD

Thanksgiving

 

 

Les plus consultés