Blog iBanFirst

Explorez l’essentiel de l’actualité du marché des changes, les dernières tendances et innovations en matière de paiements ainsi que nos recommandations pour une gestion optimisée de vos flux en devises.

    Mai 2021 - Annonces économiques mensuelles

    29 avr. 2021

    Banner-Blog-Annonce-eco-5

    Prenez connaissance des dernières évolutions du marché des devises et anticipez les risques de fluctuation.
     
    EUR/USD
    Haut : 1,2130 / Bas : 1,1713 / Variation : +3,13 %

    À la faveur de l’amélioration très significative du panorama économique, l’euro (EUR) a repris beaucoup de terrain face à ses principales contreparties, et en particulier face au dollar américain (USD) (+3,13 % en variation mensuelle).

    Le dernier bond indicateur américain à mentionner est évidemment le PIB au premier trimestre à proximité de 7%. En Europe, même si les indicateurs sont un peu moins bons, les perspectives restent très positives grâce à l’accélération de la vaccination. Du côté des banques centrales, la Réserve fédérale et la Banque centrale européenne restent en mode pilote automatique, au moins jusqu’en juin, lorsque seront publiées les nouvelles prévisions économiques.

    Il faut notamment s’attendre à une révision fortement à la hausse des projections pour les États-Unis. À court terme, l’appétit au risque devrait continuer d’avantager l’euro face au dollar américain.

     
    EUR/GBP
    Haut : 0,8724 / Bas : 0,8492 / Variation : +1,68 %

    L’euro (EUR) affiche l’une de ses meilleures performances mensuelles face à la monnaie britannique (GBP) (+1,68 % sur le mois d’avril). Plusieurs facteurs expliquent cette hausse.

    Premièrement, du côté britannique, toutes les bonnes nouvelles ont été déjà intégrées dans les prix offerts par le marché (comme la réouverture économique). Deuxièmement, l’euro a bénéficié des espoirs liés à l’accélération de la vaccination. Troisièmement, la livre sterling commence à être pénalisée par la perspective des élections législatives en Écosse le 6 mai prochain.

    En cas de victoire du parti national écossais, un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Écosse est probable, ce qui pourrait induire une baisse plus accentuée de la monnaie britannique. Une fois ce risque passé, nous anticipons un retour à la hausse de la livre sterling, avec une cible pour la paire à 0,85.

     
    EUR/JPY
    Haut : 131,40 / Bas : 129,16 / Variation : +1,75 %

    Le retour de l’appétit au risque sur le marché des changes, qui résulte essentiellement de l’optimisme concernant le processus de vaccination et la réouverture prochaine des économies, a permis un bond de l’euro (EUR) face au yen japonais (JPY) (+1,75 % en variation mensuelle).

    Notons, sans surprise, que la dernière réunion de la Banque du Japon a conduit à un nouveau statu quo de politique monétaire. La banque centrale a revu à la baisse ses ambitions concernant sa cible d’inflation à 2 %. En 2023, l’inflation ne devrait atteindre qu’un 1 % selon les prévisions.

    Malgré les nombreuses injections de liquidité et les innovations de politique monétaire mises en œuvre (comme le ciblage de la courbe des taux, appelé yield curve control en anglais), la banque centrale est toujours incapable de renouer avec un niveau d’inflation suffisamment élevé.

     
    EUR/CHF
    Haut : 1,1185 / Bas : 1,0974 / Variation : -0,08 %

    Après avoir connu un sommet à 1,1185 le 1er avril dernier, la paire euro-franc suisse (EUR/CHF) a connu un repli rapide vers son point bas mensuel situé à 1,0974. En variation mensuelle, la paire a finalement peu évolué (-0,08 %).

    Nous maintenons notre vision haussière en direction des 1,15. Toutefois, à court terme, l’euro manque de catalyseur pour aller plus haut. Il est probable que le processus de déconfinement, qui commencera à partir de mi-mai dans plusieurs pays européens et induira un bond des indicateurs macroéconomiques, permette à la paire de s’échapper de la zone des 1,10-1,11 dans laquelle elle évolue depuis plus d’un mois.

     
    EUR/CAD
    Haut : 1,5187 / Bas : 1,4725 / Variation : +0,90 %

    La paire euro-dollar canadien (EUR/CAD) a connu une légère appréciation en variation mensuelle en avril (+0,90 %) en grande partie en lien avec un regain d’appétit au risque qui a favorisé la monnaie unique.

    Du côté des banques centrales, comme prévu, la Banque du Canada a réduit le montant de ses rachats d’actifs (en langage technique, on parle de « tapering »). Les rachats de dette souveraine passent de 4 milliards de dollars canadiens par semaine à 3 milliards. Ce ralentissement des rachats d’actifs intervient alors que l’économie canadienne connaît un rebond plus important que prévu, en dépit des incertitudes résultant de la pandémie.

    D’autres banques centrales des pays développés pourraient suivre le même chemin que celui tracé par la Banque du Canada au cours des prochains mois.

     
    EUR/AUD
    Haut : 1,5677 / Bas : 1,5429 / Variation : +1,01 %

    La monnaie unique européenne (EUR) a affiché une solide performance de +1,01 % en variation mensuelle en avril. L’euro a notamment capitalisé sur l’accélération de la vaccination sur le vieux continent, qui permet d’espérer un retour quasiment à la normale cet été. Selon les derniers chiffres portant sur la vaccination, l’UE devrait avoir atteint l’immunité collective (70% de sa population adulte vaccinée) en juillet prochain.

    Du côté de l’Australie, les dernières données portant sur l’inflation (indice des prix à la consommation seulement en hausse de +0,6 % au premier trimestre) ont confirmé que la politique monétaire de la Banque de réserve australienne restera ultra-accommodante pendant encore longtemps. Une hausse des taux n’est anticipée qu’en 2024 par le marché des changes.

     
    EUR/CNH
    Haut : 7,8494 / Bas : 7,6933 / Variation : +1,78 %

    Comme ce fut le cas face aux devises matières premières et face à la livre sterling, l’euro (EUR) a connu un rebond assez marqué face au yuan (CNH) en avril (+1,78 % en variation mensuelle). Cette forte progression s’explique essentiellement par un rééquilibrage dans les portefeuilles des cambistes de leurs positions en euro.

    À la faveur de l’accélération de la vaccination au sein de l’UE, beaucoup d’intervenants du marché des changes anticipent un rebond économique plus rapide que prévu, qui pourrait favoriser à moyen terme la monnaie unique. Attention toutefois, les espoirs que l’Europe surperforme économiquement le reste du monde tournent souvent courts (comme l’été dernier). On ne peut donc pas exclure que cette forte appréciation aboutisse dans les semaines à venir à une consolidation, voire à une baisse, de l’EUR/CNH si l’évolution sur le plan de la pandémie se dégrade.

     
    EUR/HUF
    Haut : 364,15 / Bas : 356,27 / Variation : -0,16 %

    La paire euro-forint (EUR/HUF) est restée stable en variation mensuelle (-0,16 %). Comme prévu par les intervenants du marché des changes, la banque centrale hongroise a maintenu sa politique monétaire en l’état lors de sa réunion du 27 avril.

    Le taux directeur principal demeure à 0,6 % tandis que le taux de dépôt reste en territoire négatif, à -0,05 %. La politique monétaire hongroise devrait rester en mode pilote automatique au moins jusqu’à la fin de l’année. Aucun « tapering » n’est en ligne de mire. Aucune hausse des taux n’est prévue à l’horizon.

    Seul un revirement, peu probable à ce stade, de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine pourrait changer la donne et forcer la banque centrale hongroise à ajuster sa politique monétaire.

     
    Calendrier économique : 

    DATE DEVISE ÉVÉNEMENT
     03/05  USD

    ISM manufacturier

    04/05  AUD

    Réunion de la banque centrale

    05/05  USD

    Enquête ADP sur l’emploi privé et ISM non manufacturier

     06/05  GBP

    Réunion de la banque centrale

    06/05 GBP

    Élections législatives en Écosse

    07/05 USD

    Rapport sur l’emploi pour le mois d’avril

    11/05  EUR

    Indice ZEW pour l’Allemagne

     17/05  CNH

    Production industrielle

    18/05 JPY

    PIB au premier trimestre

    19/05 EUR

    Indice des prix à la consommation en avril

     

     

     

    Les plus consultés