DSP2 : iBanFirst exempté de mécanisme de secours en Belgique

11 octobre 2019

FR-PSD2-image-900x350

iBanFirst, plateforme de paiements internationaux pour les PME, a obtenu le 11 septembre dernier auprès de la Banque nationale de Belgique (BNB) une dérogation au mécanisme d'urgence pour son API dans le cadre de la DSP2. L'API a été jugée conforme à l'issue de tests menés avec le groupe Crédit Agricole, qui a lui aussi obtenu une exemption en France auprès de l'ACPR. Selon un courrier consulté par mind Fintech, la BNB rappelle que cette dérogation peut être révocable. "En cas de révocation, votre établissement devra mettre en place Ie mécanisme d'urgence, dans les plus brefs délais et au plus tard dans les deux mois suivant la décision de révocation", souligne le régulateur.

_________________________

À noter : hormis le Crédit Agricole (pour les 39 caisses régionales et la Banque Chalus), cinq autres acteurs ont obtenu le feu vert de l'ACPR pour leur API. Il s'agit de MUFG Bank, Rothschild Martin Maurel, Qatar National Bank, Neuflize et BNP Paribas, mais uniquement pour sa succursale d'Allemagne (ConsorsBank et DAB). 

_________________________

 

New call-to-action

Sujets: openbanking DSP2