Crise sanitaire, 6 leçons tirées par les entreprises

16 novembre 2020

img_featured_6-tips

Quels enseignements les entreprises ont-elles tirés de la première vague de coronavirus du printemps 2020 ? Sur quels acquis peuvent-elles capitaliser pour aborder le second confinement et rebondir ? Cet article passe en revue de récentes études sur le sujet.


La mise à l’arrêt de l’économie lors de la première vague de coronavirus a entraîné une récession très inhabituelle. Cette dernière a touché plus sévèrement les services, le tourisme et la restauration, généralement moins exposés aux fluctuations conjoncturelles que l’industrie ou la construction.

Alors que la France et d’autres pays d’Europe abordent leur second confinement, les entreprises peuvent tirer parti des acquis de la crise du printemps (que révèlent diverses études récentes réalisées par Euler Hermès, Keyrus Management ou l’ADRA notamment). La première vague a ainsi modifié les interactions des sociétés avec leur écosystème et provoqué des bouleversements pour leurs différentes fonctions en particulier la finance, les achats ou les RH.

 

Écosystème

1. Renforcer la coopération et la communication

Comme elles l’ont fait en début d’année, les entreprises doivent rester ouvertes sur leur écosystème, en effectuant une veille réglementaire, en échangeant de bonnes pratiques avec leurs pairs et enfin en communiquant régulièrement avec leurs parties prenantes (clients, fournisseurs, investisseurs, régulateurs, commissaires aux comptes, etc.)

Fonction finance

2. Accélérer la transformation numérique

Si le premier confinement a érodé la confiance des responsables financiers européens et français, certaines de leurs priorités comme la digitalisation et préservation du fonds de roulement restent inchangées. Seuls 17 % des projets de transformation de la fonction finance ont été suspendus pendant le confinent (Keyrus).
En imposant le télétravail, cette crise a en effet rappelé la nécessité d’accélérer la migration vers des services ou infrastructures cloud (SaaS et IaaS), afin d’assurer une continuité d’activité. La dématérialisation des pièces comptables et la digitalisation des processus transactionnels permettent, par ailleurs, une plus grande réactivité et assurent une meilleure sécurité des traitements comptables.

3. Développer l’agilité des prévisions

La plupart des entreprises (69 % selon Keyrus) se sont concentrées pendant la crise sur quelques indicateurs clés de performance (KPI) jugés critiques (à court, moyen et long termes), qui permettent un pilotage resserré et réactif. Elles ont par ailleurs simplifié leur processus budgétaire et adopté d’un cycle prévisionnel actualisé en continu.

Cependant, deux axes d’améliorations demeurent : les prévisions de trésorerie et le pilotage de la masse salariale, impactée par les mesures de chômage partiel et premier coût pour un grand nombre d’entreprises.

RH / organisation du travail

4. Pérenniser le télétravail et adopter le cloud

Pendant la première vague, de nombreux collaborateurs ont fait preuve d’engagement et de créativité malgré un télétravail soudain et des systèmes d’information pas toujours adaptés. Beaucoup de PME ne disposaient pas de solutions de communications unifiées.

Cette expérience réussie a transformé la culture de nombreuses organisations qui envisagent de mettre en place un accord de télétravail (91 % des personnes interrogées par Keyrus Management). Elles y voient également un moyen de réduire leurs coûts opérationnels, de dégager des ressources pour financer des investissements et de gagner en flexibilité.

Enfin, les entreprises qui utilisaient le cloud ont mieux réagi au premier confinement. L’adoption du cloud est d’ailleurs l’un des principaux leviers de la transformation de la fonction finance.

Achats / supply chain

5. Revoir les modèles d’approvisionnement et de production

La crise a révélé les limites des chaînes logistiques mondialisées et suscité une réflexion sur la refonte des modèles d’approvisionnement et de production. Elle a par ailleurs, permis d’identifier de nouveaux risques liés aux achats. Ainsi, 62% des sondés de l’étude de l’ADRA ont pris conscience qu’ils avaient une connaissance insuffisante de leur chaîne d’approvisionnement.

Pour limiter les risques de rupture de la chaîne d’approvisionnement et de production, il convient de diversifier ses fournisseurs, renforcer le dialogue avec ses fournisseurs existants, constituer des stocks de sécurité, et relocaliser sa production.

Les acteurs qui avaient privilégié le dialogue et mis en place une politique d’achat responsable estiment que celle-ci les a aidés dans la gestion de leurs relations fournisseurs et le maintien de leur activité.

Risque / contrôle interne

6. Renforcer les mesures de prévention contre la fraude

La recrudescence des tentatives de fraude en ligne pendant le premier confinement s'inscrit dans une tendance de long terme à la hausse, à l'échelle internationale, observée dans tous les secteurs d'activité.

La sécurité des données et la lutte contre les cyberfraudes, à l'échelle ou d'une entreprise ou de l'économie mondiale, requièrent la vigilance de toutes les parties prenantes. Les initiatives pour sensibiliser les entreprises à ces risques abondent, dont le très documenté site de l'État Cybermalveillance. Vous pouvez également consulter notre article sur le sujet.

 

Nombre d’entreprises ont fait preuve de résilience face à la pandémie de Covid-19 et abordent le second confinement, mieux armées. L’adoption des nouvelles technologies, la capacité d’adaptation et la stratégie de gestion des risques sont trois facteurs déterminants pour survivre à la crise. Les entreprises les mieux préparées sortiront renforcées de cette crise.

La crise sanitaire a bouleversé toutes les fonctions des entreprises mais elle en a également renforcé certaines et favorisé le dialogue entre les fonctions stratégiques et les directions générales. Il est indéniable que les directeurs financiers et directeurs des achats ont su voir « l’opportunité dans chaque difficulté » et cela incite à l’optimisme.

 

New call-to-action

 

Références
Loukil, Ridha. « Les cinq leçons à tirer par les industriels de la crise du coronavirus.» L’Usine nouvelle <https://www.usinenouvelle.com/article/les-cinq-lecons-a-tirer-par-les-industriels-de-la-crise-du-coronavirus.N938281>, 14 nov. 2020.
AspenCore Global. « Covid-19: What Have We Learned So Far? », EETimes, <https://www.eetimes.com/covid-19-what-have-we-learned-so-far/>, 3 mars 2020.
« Comment le Covid-19 a influencé la confiance et les priorités des dirigeants financiers européens et français ? », Euler Hermes, 23 July 2020.
The Finance Leader of Tomorrow 2020 Survey, Euler Hermes, 2020.
Enquête Covid-19 Directions financières, Keyrus Management, <https://keyrus-prod.s3.amazonaws.com/uploads/Infographie-enquete-Covid19-Keyrus-Management-Directions-financieres.pdf>, 15 sept. 2020.

Noël, Sylvie et al. Impacts présents et futurs de la Covid-19 sur les chaînes d’approvisionnement et les pratiques achats : retours d’expérience et enseignements pour l’avenir, ADRA, BuyYourWay, La médiation des entreprises, < https://www.economie.gouv.fr/files/2020-06/Etude-Redaction.pdf>, juin 2020.

 

    Simulateu-frais-cachés