iBanFirst lance son « Payment Tracker »

14 janvier 2021

iBanFirst-Payment-Tracker-EN

iBanFirst annonce le lancement du tout premier système de suivi des paiements internationaux pour payeurs et bénéficiaires. L'outil a été conçu pour résoudre le casse-tête du statut des paiements, aussi bien pour les clients que pour leurs bénéficiaires.

Paris, le 14 janvier 2021 - iBanFirst, acteur international des services financiers offrant des solutions au-delà des frontières bancaires, lance son Payment Tracker, un service de suivi des paiements en temps réel qui définit une nouvelle norme en matière de transparence pour le secteur des paiements. Alors que le confinement n’a fait que renforcer toutes les problématiques de la gestion des dépenses des entreprises, iBanFirst affiche ainsi un avantage compétitif sur sa feuille de route technologique grâce au lancement de ce nouvel outil.

Le Payment Tracker : la promesse d’un suivi des paiements en temps réels

Déployée à la fois pour les utilisateurs de la plateforme multidevises d’iBanFirst et pour leurs bénéficiaires, cette fonctionnalité unique fournit le statut en direct des paiements internationaux, à toutes les étapes du transfert de fonds. Le Payment Tracker permet d’identifier et justifier les éventuels blocages ou retards tout au long de ce processus. Alors qu’on estime en moyenne un délai de 4 jours pour accuser réception d’un virement bancaire, l’outil s’inscrit alors comme une réponse à ces moments de latence souvent flous entre le moment où le virement est effectué par l’entreprise et le moment où le paiement lui-même est réceptionné.

Avec le Payment Tracker, les PME et ETI clientes d’iBanFirst peuvent désormais suivre leurs paiements internationaux comme ils suivraient un colis. Transposer cette expérience quotidienne au monde complexe des paiements en devises étrangères représente une avancée considérable pour le secteur bancaire.

La technologie au service d’une transparence optimale du suivi des paiements

Interface accessible depuis la plateforme iBanFirst ou via un e-mail d’invitation, le Payment Tracker utilise le service de suivi SWIFT GPI, ainsi que d’autres données de paiement, notamment celles de la plateforme iBanFirst. Pour créer cette fonctionnalité, il a fallu réconcilier différents types de statuts de paiement, ceux de SWIFT et d’iBanFirst, et donner accès à ces informations de façon sécurisée en dehors de la plateforme, afin que les bénéficiaires puissent utiliser ce service, et ce, sans être nécessairement clients d’iBanFirst.

Ce microservice évolutif s’appuie sur une architecture et des API permettant d’agréger tout type de règlement bancaire. Conçu à l’origine pour les paiements en devises étrangères, il est également le seul au monde à inclure les transferts en zone euro (SEPA).

Un outil révolutionnaire d’identification et d’évaluation du risque de fraude

La lutte contre la fraude dans l’espace économique international est un fléau et pour preuve. En 2018, les transactions internationales représentaient 54 % du montant total de la fraude alors qu'elles ne représentaient que 14 % de la valeur totale des transactions.

C’est dans l’optique de lutter contre le blanchiment d’argent que le Payment Tracker permet de gagner en réactivité face à une éventuelle fraude détectée. En effet, le suivi des paiements facilite grandement le signalement des problèmes et le blocage efficace des paiements frauduleux en cours d’acheminement.

À cet effet, le Payment Tracker offre le moyen de vérifier le statut de tout paiement à tout moment et d'identifier son emplacement exact et la banque où il se trouve. En cas de fraude, le but ultime se concentre sur le blocage et la récupération des fonds.

Aujourd’hui, et dans la pratique, la notification apportée aux intermédiaires visant à bloquer tout paiement frauduleux peut prendre plusieurs jours. L’outil développé par iBanFirst révolutionne également le marché sur cet aspect puisqu’il permet l’identification du paiement frauduleux et son blocage en seulement quelques heures. Les banques gagnent ainsi en efficacité dans l’investigation menée : elles peuvent alors communiquer rapidement l’information d’un paiement frauduleux aux autres banques concernées de la chaîne.

Oualid Abderrazek, CPO chez iBanFirst déclare : « Rien jusqu’à présent n’avait été fait pour fournir des informations en temps réel sur le statut des virements bancaires internationaux, tant aux initiateurs de paiements qu’à leurs bénéficiaires. Un nombre croissant de sociétés travaillent à l’international et importent des produits de l’étranger. Les modalités de paiement courantes des fabricants incluent une avance de 30 % par virement bancaire avant le lancement de la production, et le règlement de la facture avant l’expédition. Le suivi en temps réel des paiements ainsi que la possibilité d’informer les bénéficiaires sont donc essentiels pour renforcer les liens entre les entreprises et leurs fournisseurs internationaux, et accélérer leur chaîne logistique. »

Pierre-Antoine Dusoulier, CEO et fondateur d’iBanFirst, ajoute : « Nous sommes ravis de lancer le Payment Tracker d’iBanFirst, qui transpose l’expérience du suivi des colis, aux paiements transfrontaliers. Ce service représente non seulement une avancée en matière d’expérience utilisateur, mais offre également une transparence totale sur les frais et les retards potentiels à chaque étape du processus de paiement. Avec le Payment Tracker, iBanFirst poursuit sa mission d’accompagnement des entreprises qui travaillent à l’international. En ces temps incertains en raison de la pandémie mondiale, proposer des paiements transfrontaliers rapides est indispensable pour favoriser la croissance économique. »

À propos d’iBanFirst

iBanFirst est un acteur international des services financiers offrant des solutions au-delà des frontières bancaires. iBanFirst fournit une plateforme dédiée aux transactions multidevises. Proposant une alternative à l’offre traditionnelle des banques, iBanFirst apporte une expérience de paiement et un ensemble de services financiers répondant aux besoins opérationnels quotidiens des PME.

Grâce à iBanFirst, les équipes financières peuvent payer et recevoir des paiements, quelle que soit la devise, et couvrir leurs risques de change.

Créée à Paris en 2013, iBanFirst est une entreprise française réglementée par la Banque Nationale de Belgique en tant qu’établissement de paiement habilité à exercer dans toute l’Union européenne. Elle sert aujourd’hui plus de 4 000 clients dans toute l’Europe. Membre du réseau SWIFT et homologuée SEPA, iBanFirst dispose des licences PSIC et PSIP en vertu de la DSP2. Elle a levé 46 millions d’euros auprès de Xavier Niel ainsi que de grands fonds européens de capital-risque comme Serena, Breega, Elaia et Bpifrance Large Venture.

Contact presse :

Jonathan Smadja // La Nouvelle Agence
jonathan@lanouvelle-agence.com
T : 06 67 27 57 40