La fintech franco-belge iBanFirst augmente son capital de 21 millions d’euros malgré la crise du Covid-19

11 juin 2020

ibf-fundraising-article-1

iBanFirst va déployer ces actifs supplémentaires pour atteindre sa pleine maturité et élargir son offre aux PME et aux ETI

Bruxelles, le 11 juin 2020. La fintech franco-belge iBanFirst, acteur international des services financiers offrant des solutions au-delà des frontières bancaires, a annoncé aujourd’hui qu’elle avait augmenté son capital de 21 millions d’euros. Cette dernière levée de fonds est d’autant plus remarquable que ses deux nouveaux partenaires, le fonds de capital-risque français Elaia et Bpifrance à travers son fonds de capital croissance Large Venture, ont tenu à soutenir iBanFirst en dépit d’un contexte international incertain en raison de la pandémie de Covid-19. Le CEO et fondateur d’iBanFirst, Pierre-Antoine Dusoulier, se réjouit de cette nouvelle injection de capitaux et parle d’une « étape décisive pour atteindre notre pleine maturité et poursuivre notre ambition de devenir la plateforme de référence pour les services financiers multidevises des entreprises  ». Ces actifs supplémentaires vont permettre à iBanFirst d’élargir son offre dédiée aux PME et ETI en Europe. Depuis sa création en 2013, iBanFirst a effectué trois levées de fonds pour un total de 46 millions d’euros.   

Avec ce nouvel investissement en capitaux, Elaia et Bpifrance Large Venture rejoignent Serena et Breega, investisseurs présents depuis la série B de 15 millions d’euros menée en novembre 2018, qui participent également à ce tour. Ces fonds se retrouvent aux côtés du business angel français, Xavier Niel, contributeur en 2016 à la série A d’iBanFirst qui s’élevait à 10 millions d’euros.

Le CEO et fondateur de iBanFirst, Pierre-Antoine Dusoulier, a déclaré : « Je suis ravi qu’Elaia et Bpifrance aient accepté de venir renforcer notre “pool” d’investisseurs historiques et très fier qu’iBanFirst rejoigne leur portefeuille de champions de la tech en hypercroissance. Elaia et Bpifrance, notamment par l’intermédiaire de son fonds Large Venture, sont deux acteurs français majeurs dont la capacité à accompagner les entrepreneurs et à soutenir les sociétés dans lesquelles ils investissent n’est plus à démontrer. C’est une étape décisive pour atteindre notre pleine maturité et poursuivre notre ambition de devenir la plateforme de référence pour les services financiers multidevises des entreprises. Nous élargirons ainsi notre offre à destination des PME et ETI, en mettant plus que jamais la technologie au service de l’expérience utilisateur. Nous proposerons des transactions toujours plus simples, sécurisées et transparentes, au sein d’un réseau de confiance afin d’accompagner les entreprises dans leur développement international. »

Une croissance spectaculaire

Depuis sa dernière levée de fonds en novembre 2018, iBanFirst a poursuivi sur sa lancée et a enregistré une croissance spectaculaire. En 2019, la fintech a considérablement renforcé sa présence en Europe avec l’acquisition de deux concurrents néerlandais et allemands : NBWM et Forexfix. Son volume de paiements a presque triplé, avec une croissance annuelle avoisinant les 180 % en mars 2020, engendrant une croissance du chiffre d’affaires également à trois chiffres. Pour accompagner cette croissance, iBanFirst a engagé du personnel et ses effectifs sont passés de 16 collaborateurs en 2016 à 180 en 2020. En Belgique, iBanFirst compte actuellement une trentaine de collaborateurs, répartis sur ses deux implantations. La société a son siège à Bruxelles, mais les

équipes de vente et de marketing opèrent à partir des bureaux d’Anvers. La société vient également d’ouvrir de nouveaux bureaux à Rotterdam.

 « La digitalisation de l’économie traditionnelle est non seulement en cours mais a très fortement été accélérée par la crise sanitaire actuelle, » a expliqué Xavier Lazarus, Directeur associé de la société Elaia. « Le secteur fintech B2B va être un des grands gagnants de cette crise et notamment le paiement international, dont le gros du marché reste dans les mains des acteurs historiques off-line dont la qualité de service et le coût d’opération sont de plus en plus remis en question. C’est pourquoi nous sommes fiers et heureux d’accompagner iBanFirst dans son étape d’expansion internationale et dans l’établissement d’une plateforme digitale paneuropéenne leader du paiement B2B et du change. La détermination de l’équipe dirigeante, la qualité de la plateforme technologique et des process financiers, ainsi que les impressionnants résultats de la société, y compris durant le confinement, sont les preuves éclatantes que nous avons ici une opportunité historique pour participer à l’éclosion d’un grand champion à Paris.  »

 Système traqueur des paiements

iBanFirst dispose de sa propre infrastructure (core banking), lui conférant une position de leader des paiements B2B et un avantage compétitif sur sa feuille de route technologique, sur laquelle figure le lancement prochain d’un payment tracker, de services liés à l’agrégation d’informations bancaires (PSIC) et au financement import. Dans le contexte actuel, où le risque de défaut des entreprises s’accroit, le payment tracker (outil de suivi des paiements), qui améliore la qualité de service et la sécurité et renforce la confiance mutuelle entre clients et fournisseurs, trouve une résonnance particulière.

 Et Damien Launoy de Bpifrance Large Venture d’ajouter : « Bpifrance travaille au quotidien avec les PME et ETI françaises auxquelles s’adresse le service d’iBanFirst et nous sommes totalement convaincus de la nécessité pour ces dernières de gérer plus facilement leurs problématiques de change et leurs paiements internationaux, en particulier dans cette période complexe et dans les mois qui viennent, où elles devront reprendre ou accélérer leurs échanges commerciaux avec un maximum de confort et de flexibilité. Nous sommes donc très heureux de participer à cette nouvelle étape du développement d’iBanFirst et d’accompagner l’équipe dirigeante dans son projet de croissance, au service de la digitalisation de ces PME et ETI, et sommes convaincus qu’iBanFirst deviendra rapidement un champion international au même titre qu’un grand nombre des sociétés que nous accompagnons via notre fonds Large Venture. »

 

À propos d'iBanFirst

iBanFirst est un acteur international des services financiers offrant des solutions au-delà des frontières bancaires. iBanFirst fournit une plateforme dédiée aux transactions multidevises. Proposant une alternative à l’offre traditionnelle des banques, iBanFirst apporte une expérience de paiement et un ensemble de services financiers répondant aux besoins opérationnels quotidiens des PME et des ETI.
Grâce à iBanFirst, les équipes financières peuvent payer et recevoir des paiements, quelle que soit la devise, couvrir leurs risques de change et financer leur développement international.
Créée à Paris en 2013, iBanFirst est une entreprise française réglementée par la Banque Nationale de Belgique en tant qu’établissement de paiement habilité à exercer dans toute l’Union européenne. Elle sert aujourd’hui plus de 4 000 clients dans toute l’Europe. Membre du réseau SWIFT et homologuée SEPA, iBanFirst dispose des licences PSIC et PSIP en vertu de la DSP2. Elle a levé plus de 46 millions d’euros auprès de fonds de capital-risque, dont Elaia, Bpifrance Large Venture, Serena et Breega et de business angels dont Xavier Niel. iBanFirst compte désormais 180 employés.

 

À propos d’Elaia

Elaia est une société de capital investissement européenne de premier plan dotée d'un fort ADN technologique. Nous investissons dans les startups digitales et deep tech à fort potentiel, dès le stade d’amorçage et les accompagnons jusqu’à ce qu’ils deviennent des leaders mondiaux. Depuis 17 ans, notre engagement est de fournir de la performance financière tout en ayant des valeurs fortes. Nous sommes fiers d’avoir été le premier investisseur professionnel de plus de 70 startups, notamment de nombreux succès tels que Criteo (Nasdaq), Orchestra Networks (acquise par Tibco), Sigfox, Teads (acquise par Altice), Mirakl et Shift Technology.
En savoir plus http://www.elaia.com • @Elaia_Partners

 

À propos de Bpifrance et du fonds Large Venture

Les investissements en fonds propres de Bpifrance sont opérés par Bpifrance Investissement. Bpifrance finance les entreprises – à chaque étape de leur développement – en crédit, en garantie et en fonds propres. Bpifrance les accompagne dans leurs projets d’innovation et à l’international. Bpifrance assure aussi leur activité export à travers une large gamme de produits. Conseil, université, mise en réseau et programme d’accélération à destination des startups, des PME et des ETI font également partie de l’offre proposée aux entrepreneurs.

Grâce à Bpifrance et ses 50 implantations régionales, les entrepreneurs bénéficient d’un interlocuteur proche, unique et efficace pour les accompagner à faire face à leurs défis.

Le fonds Large Venture a investi depuis 2013 dans plus d’une quarantaine de startups des secteurs de la santé, du numérique et de l’environnement ayant de forts besoins capitalistiques. Large Venture est un investisseur minoritaire actif dans la gouvernance de sociétés déjà financées par des VCs ou ayant déjà un chiffre d'affaires significatif. Capable d’investir des montants supérieurs à 10 millions d’euros, Large Venture assure le continuum de financement en fonds propres des acteurs du capital-innovation intervenant plus tôt dans le cycle de développement des entreprises.
Plus d’information sur : www.Bpifrance.fr - Suivez-nous sur Twitter : @Bpifrance - @BpifrancePresse