Paiements en devises étrangères : comparons CIC et iBanFirst

1 juin 2018 15:16:15

La FinTech iBanFirst propose à ses clients de réaliser des paiements et des transferts en devises étrangères en utilisant les cours en temps réel. Comparons ses tarifs à ceux du CIC, qui compte 2067 agences réparties partout en France.

Analyse Comparative: Lequel de ces deux établissements propose la solution la plus pratique et économique pour vos paiements internationaux ?


Exemple : vous avez besoin d’ 
envoyer la somme de 75 000 dollars US à l'un de vos fournisseurs depuis un compte en ligne. Sachant que vous optez pour l’option de transaction Share (les frais sont partagés entre le bénéficiaire et l’émetteur du paiement)

les tarifs seront les suivants : 

FOURNISSEUR COMMISSION ET AUTRES FRAIS TAUX DE CHANGE COÛT TOTAL
CIC-168997-edited


32,60 
 
(commission de change 0.05% du volume, sans plafond maximum
)
+
65,21 €
(Option Share)
+
Une commission de mouvement peut potentiellement s'ajouter à savoir 0,2 % avec un minimum de 13,50 € /mois..

Taux majoré 
(que vous connaissez après la transaction)
97,81 €
+
Contrevaleur prélevée majorée
 logo-blue

5 €
 
(Option Share)

Taux réel
plus favorable
 
(qui s'affiche sur votre éctan)
 
 
+
Contrevaleur envoyée minorée



*Basée sur un cours de change EUR/USD de 1.1500

1 - Cours de change appliqué

Il correspond au prix d'achat ou de vente d'une devise exprimé dans une autre devise.

2 - Frais d’ouverture et de tenue de compte professionnel

Frais appliqués pour accéder à un espace depuis lequel effectuer vos paiements internationaux.

3 - Coût d'un virement SEPA 

Virements réalisés dans un espace de paiements uniquement en euros.

4 - Commission de change

Calculée en % du montant nominal de la transaction, appliquée systématiquement par le CIC là où BanFirst n'en applique pas.

5 - Prix d'un paiement international

En plus de la commission de change, d'autres types de frais peuvent être pratiqués : frais d'exécution de paiements sortants, entrants, commission de mouvement...

6 - Ordre de virement téléphonique

 

_________________________

1. Pourquoi le cours de change chez iBanFirst m'est forcément plus favorable ?

Cinq facteurs expliquent l'application d'un taux plus favorable chez iBanFirst :

  • Jusqu'en 2009, les banques comme le CIC disposaient d'un monopole sur le service de paiements internationaux. L'arrivée de nouveaux acteurs comme l'établissement de paiement iBanFirst est venue perturber les tarifs pratiqués jusqu'alors.

  • iBanFirst fournissant un accès immédiat au marché des changes, il y a nécessairement moins d'intermédiaires (pas de temps humain, pas de conseiller bancaire), et donc moins de frais. A contrario, au CIC, il n'est pas rare qu'une agence doive contacter sa propre salle de marché. Pour couvrir ces frais, une banque comme le CIC applique nécessairement une plus grande marge qu'un acteur comme iBanFirst.
Important : là où le CIC utilise un taux majoré de 1% pour couvrir ces frais (selon une étude réalisée sur 20 paiements avec change chez des clients iBanFirst), iBanFirst n'appliquera qu'une marge beaucoup plus faible. L'économie moyenne ainsi réalisée atteint facilement 1% du paiement total en jeu, soit 750 USD.

iBanFirstVSCIC_Process-04

    • Le cours de change utilisé par le CIC ne correspond pas au marché interbancaire : on l'appelle "fixing". En d'autres termes, le taux de la veille de la demande d'exécution est celui qui est généralement pratiqué. Cela peut représenter un vrai manque à gagner en cas de fortes variations du marché. Chez iBanFirst, le taux réel est affiché sur votre écran : ce taux n'est pas appliqué arbitrairement, mais reflète la réalité du marché.

    • Le volume important des opérations traité par iBanFirst permet de bénéficier de conditions de cours de change que la plupart des entreprises ne pourraient jamais obtenir en direct, à l'image d'un grossiste achetant sa marchandise  à un prix plus favorable avant de la revendre.

    • Dernier élément non négligeable : chez iBanFirst, le taux pratiqué pour une transaction est affiché avant la validation de l'opération, alors qu'au CIC, il est appliqué en toute opacité, a posteriori. Vous recevez un relevé d'opération après la transaction, plusieurs heures voire plusieurs jours après la demande d'exécution.

_________________________

2. Combien coûtent l'ouverture et la tenue du compte professionnel dont j'ai besoin pour réaliser mes paiements internationaux ?

Ni le CIC ni iBanFirst ne facturent de frais pour l’ouverture d’un compte professionnel.

Cela dit, les deux établissements n’appliquent pas la même politique quant aux frais de tenue de compte. Ceux-ci s’élèvent à au moins 33 € par mois au CIC, soit 396 € par an, alors qu’ils sont gratuits chez iBanFirst pour toute entreprise réalisant plus de 100 000 € de paiements avec change par an. Sachez tout de même que si les paiements avec change sont inférieurs à 100 000 €, des frais de 50 € par an peuvent être facturés. De plus, les frais de tenue de compte en devise étrangère sont gratuits chez iBanFirst.

Si l'on parle de le fermeture du compte, c’est gratuit chez iBanFirst et cela coûte 55 € au CIC.

 

_________________________

3. Combien coûtent les virements SEPA ?

Les virements SEPA sont gratuits entre deux comptes CIC et également entre deux comptes iBanFirst. Pour des paiements SEPA vers une autre banque bénéficiaire, il faut compter 0,50 € chez iBanFirst et 0,21 € au CIC.

Bon à savoir : la réception d’un virement SEPA est gratuite dans les deux établissements.
 

_________________________

4. Combien dois-je prévoir pour la commission de change sur les virements internationaux ?

CIC et iBanFirst n’appliquent pas de la même façon la commission de change sur la conversion des devises.

  • Il n’y a aucune commission chez iBanFirst.

  • Le CIC applique une commission de change qui dépend du volume traité. La commission de change est dégressive par tranches cumulatives. Ce qui veut dire que pour toutes les opérations de change inférieures ou égales à 75 000 €, la banque applique une commission de 0,05 % avec un prix plancher de 16 €. Ce taux est révisé à 0,025 % quand les transactions sont supérieures à 75 000 €. Il n'y a pas de plafond maximum.
 

_________________________

5. Quel est le prix d'un paiement international ?

iBanFirst applique un montant fixe, qui correspond en réalité à l’option de paiement choisie, soit
5 € (option SHARE) ou 10 € (option OUR).

Avec le CIC, le coût de l’option de paiement s’ajoute à la commission déjà prélevée sur le volume.

Exemple : sur les paiements SHARE, iBanFirst facture 10 €, quand le CIC applique un taux de 0,10 % sur les paiements jusqu’à 75 000 €, avec un minimum de 16,5 €. Au-delà de 75 000 €, le taux est révisé à 0,025 % chez CIC.

Peu importe la devise (ou les devises concernées),tous les virements entre comptes iBanFirst sont gratuits. La réception d’un paiement est également gratuite chez iBanFirst, tandis que le CIC facture cette prestation 17 €. Si vous avez besoin de faire un virement urgent, c’est 6 € avec iBanFirst et 15,15 € avec le CIC.

Chez iBanFirst, la commission de mouvement reste bloquée à zéro si vous dépassez 100 000 € par an de paiements avec change.
Au CIC, elle s’élève à 0,2 % avec un minimum de 13,50 € par mois.

 

_________________________

6. Combien cela coûte-t-il de passer un ordre de virement par téléphone ?

  • C'est gratuit chez iBanFirst et votre chargé de compte vous répond immédiatement entre 8h et 20h.
  • Il faut compter au minimum 0,35 € par minute plus le prix de l’appel au CIC.

Je veux un devis comparatif

Retrouvez nos autres comparatifs :

_________________________

Date de l'étude : le 15 mars 2018

Sources : les frais cités tout au long de cet article, ont été observés le 15 mars 2018 sur le site officiel de CIC et peuvent changer selon votre branche, votre contrat, les pays concernés par l’envoi. Le taux de change utilisé est également variable selon les conditions de votre banque, cette comparaison est seulement un exemple.

Cet article est fourni à titre d'information et n'est pas destiné à couvrir l’intégralité des sujets traités. Il ne s'agit pas de conseils. Nous vous invitons à obtenir l'avis préalable d'un professionnel ou d'un spécialiste avant de prendre toute décision sur la base du contenu de cette publication. Les informations contenues dans cette publication ne constituent pas un conseil juridique, fiscal ou professionnel de la part d'iBanFirst. Des résultats observés par le passé ne garantissent pas de résultats semblables par la suite. Nous ne donnons aucune déclaration, garantie, directe ou implicite, que le contenu de la publication est complet ou à jour