Blog iBanFirst

Explorez l’essentiel de l’actualité du marché des changes, les dernières tendances et innovations en matière de paiements ainsi que nos recommandations pour une gestion optimisée de vos flux en devises.

Octobre 2022 - Annonces économiques mensuelles

3 oct. 2022

10-october-img-blog-banner-annonce-eco

Prenez connaissance des dernières évolutions du marché des devises et anticipez les risques de fluctuation.

 

Les banques centrales sortent du bois

Savez-vous ce qu’est le "financement monétaire prudentiel" ? C’est quand une banque centrale n’a pas d’autre choix que d’intervenir sur le marché pour éviter la flambée des coûts d’emprunt étatiques. C’est ce qui s’est produit la semaine passée au Royaume-Uni. Nous pourrions voir d’autres banques centrales suivre, en urgence, le même chemin tant les taux d’endettement publics sont élevés (ce qui induit, normalement, une hausse des coûts d’emprunt). Les banques centrales sont aussi à la manœuvre pour soutenir leur monnaie qui s’affaisse face au dollar américain. Certaines sont plus chanceuses que d’autres. Au Japon, les interventions sont efficaces pour le moment. En Inde, c’est plus mitigé, par exemple. Nous entrons dans une période de forte volatilité sur le marché des changes. C’est une nouvelle configuration par rapport aux années précédentes.

 
EUR/USD
Haut : 1,0150 Bas : 0,9567 Variation : -0,76 %

C’est évident que l’euro est sous-évalué par rapport au dollar américain. C’est évident aussi qu’en temps normal cela pourrait provoquer un puissant rebond technique. Mais comme nous l’avons vu à plusieurs reprises depuis le mois de juillet, chaque tentative de rebond se solde par un échec. Ce fut encore le cas la semaine dernière. La baisse prolongée de l’euro est inévitable. Le franchissement du seuil situé à 0,95 (qui sert à la fois de support technique et de niveau psychologique majeur) pourrait induire une extension de la baisse en direction de 0,90 d’ici la fin de l’année. La réunion de la Banque Centrale Européenne (BCE) à la fin du mois ne changera rien.

 
EUR/GBP
Haut : 0,9281 Bas : 0,8566 Variation : +1,74 %

La livre sterling est en mauvaise position. Avec le yen japonais, elle fait partie des deux devises majeures contre lesquelles on observe depuis peu un fort mouvement de spéculation. L’intervention de la Banque du Japon (BoJ) pour soutenir le yen semble efficace. Ce n’est pas le cas pour la livre sterling. L’effondrement économique du Royaume-Uni (récession attendue pendant cinq trimestres !) et la fuite des investisseurs étrangers (qui sont essentiels pour garantir le train de vie du pays) sont deux facteurs qui poussent la monnaie britannique à la baisse. Il n’est pas improbable que l’EUR/GBP atteigne la parité dans ce contexte. Il y a un mois de cela, ça aurait été complètement exclu. C’est désormais un scénario crédible.

 
EUR/JPY
Haut : 145,64 Bas : 137,37 Variation : +2,21 %

Il y a moins de quinze jours de cela, la BoJ est intervenue sur le marché des changes pour soutenir le yen japonais après des mois d’hésitation. Concrètement, les banques japonaises, sur ordre du ministère des Finances, achètent des yens et vendent des dollars. La BoJ a fixé un niveau de cours à ne pas dépasser à 145 yens pour un dollar. Cela semble avoir freiné la spéculation, pour le moment. Cela n’a toutefois pas eu d’effets notables sur la paire EUR/JPY. La tendance reste à la hausse en variation mensuelle. Cela s’explique en partie par un repositionnement des acheteurs sur l’euro. À moyen terme, nous sommes toujours baissiers sur la paire considérant que la crise énergétique en Europe va avoir un impact néfaste sur le taux de change de la monnaie unique.

EUR/CHF

Haut : 0,9804 Bas : 0,9430 Variation : -0,19 %

Un peu comme pour l’EUR/USD, la tendance est limpide pour l’EUR/CHF. Nous sommes face à une phase de dépréciation prolongée avec un objectif de fin d’année maintenu à 0,91. Le franc suisse est à la fois soutenu par l’aversion au risque (son statut de valeur refuge l’aide) et par la politique monétaire plus restrictive de la Banque Nationale Suisse (ce qui était inimaginable il y a encore quelques mois de cela). À l’inverse, l’euro est pénalisé par un durcissement monétaire jugé trop timoré, une inflation qui atteint le seuil des 10 % sur un an en septembre (ce qui signifie un appauvrissement de la population de la zone euro) et une guerre énergétique avec la Russie. Que des facteurs qui plaident en faveur d’une baisse de l’EUR/CHF.

 

EUR/CAD
Haut : 1,3576 Bas : 1,2971 Variation : +3,12 %

L’euro a fortement rebondi à la fin du mois de septembre face au dollar canadien (on observe un mouvement similaire face au dollar australien). On sait toutefois que lorsque les mouvements sont exacerbés sur le marché des changes, cela ne dure pas. Nous sommes toujours baissiers à moyen terme sur la paire EUR/CAD. Il faudra surveiller la zone des 1,2960-70 qui peut provoquer un nouveau rebond technique à court terme.

 
EUR/AUD
Haut : 1,5420 Bas : 1,4604 Variation : +4,97 %

La hausse de l’euro face au dollar australien reflète trois facteurs :

1) la perception que la banque centrale australienne est proche de la fin de son cycle de durcissement monétaire (ce fut un élément de soutien majeur du dollar australien ces derniers mois)

2) l’atténuation du prix des matières premières (qui s’explique par la baisse de la demande assez logique en période de récession) 

3) un repositionnement des cambistes sur l’euro (beaucoup sont longs après une phase importante de baisse de l’euro). Nous doutons toutefois que ce mouvement de hausse soit durable. L’hiver sera difficile pour la monnaie unique européenne.

 
EUR/CNH
Haut : 7,0495 Bas : 6,8650 Variation : +0,90 %

La banque centrale chinoise est l’autre grand argentier à être intervenu sur le marché des changes la semaine dernière (vraisemblablement via les banques publiques chinoises). Cela a permis de freiner l’effondrement brutal et inattendu du CNY face à l’USD. Entre-temps, la paire EUR/CNH reste plutôt stable, comprise entre les 6,80 et 7,00. Il est vraisemblable qu’à court terme la volatilité reste réduite. La Chine n’a aucun intérêt à ce que l’EUR/CNH connaisse des mouvements abrupts juste avant le 20ème Congrès du Parti Communiste chinois qui débutera à partir de mi-octobre.

 
 
Calendrier économique : 

DATE DEVISE ÉVÉNEMENT
04/10 AUD

Réunion de la banque centrale

05/10 USD

Rapport ADP sur l’emploi privé aux Etats-Unis en septembre

07/10 USD

Rapport NFP sur l’emploi aux Etats-Unis en septembre

13/10 USD

Indice des prix à la consommation aux Etats-Unis en septembre

16 /10 CNH

Ouverture du 20ème Congrès du Parti communiste chinois

18/10 CNH

Publication du PIB chinois au troisième trimestre

27/10 EUR

Réunion de la banque centrale

 

 

Les plus consultés