Blog iBanFirst

Explorez l’essentiel de l’actualité du marché des changes, les dernières tendances et innovations en matière de paiements ainsi que nos recommandations pour une gestion optimisée de vos flux en devises.

Juin 2021 - Annonces économiques mensuelles

28 mai 2021

Banner-Blog-Annonce-eco-6

Prenez connaissance des dernières évolutions du marché des devises et anticipez les risques de fluctuation.
 
EUR/USD
Haut : 1,2267 / Bas : 1,1985 / Variation : +0,84 %

Malgré les craintes portant sur l’évolution de l’inflation, l’appétit au risque reste dominant sur le marché des changes, favorisant au passage la monnaie unique européenne (EUR). Au cours des deux dernières semaines, les banquiers centraux des deux côtés de l’Atlantique se sont efforcés de rassurer les opérateurs du marché des changes sur la suite à donner à la politique monétaire.

Le message est clair : l’inflation est jugée transitoire et aucun ajustement de la politique monétaire n’est à prévoir dans l’immédiat. Aux États-Unis, Evans (de la branche de Chicago de la Fed) a très clairement indiqué que la banque centrale va continuer son programme de rachats d’actifs au rythme annuel. Un désengagement de la Fed n’est pas à l’ordre du jour et paraît improbable étant donné les besoins en financement de l’État fédéral.

Afin que les États-Unis continuent de financer leur haut niveau d’endettement public à des taux bas, la Fed doit rester un acteur majeur des marchés et absorber l’excédent de dette émis. En zone euro, le discours est similaire. Lagarde, Stournaras et Villeroy ont indiqué qu’il n’y a aucune raison de changer le rythme des rachats d’actifs. Par conséquent, les réunions de la Fed et de la BCE du mois de juin risquent de réserver très peu de surprises.

 
EUR/GBP
Haut : 0,8722 / Bas : 0,8553 / Variation : -1,04 %

Comme nous l’avions annoncé, la tendance à la hausse de la livre sterling (GBP) a repris face à l’euro (EUR). En dépit des inquiétudes localisées portant sur le variant indien, la réouverture plus rapide de l’économie britannique par rapport à celle de la zone euro a conduit à un plus fort optimisme des opérateurs, bénéficiant à la livre sterling.

Le débat portant sur l’inflation et sa trajectoire est également présent outre-Manche. Néanmoins, comme c’est le cas aux États-Unis et en zone euro, la montée de l’inflation est jugée transitoire par la Banque d’Angleterre. Concrètement, cela signifie qu’une accélération de la normalisation de la politique monétaire n’est pas à l’ordre du jour. La Banque d’Angleterre tient à maintenir un biais accommodant sur le moyen terme, notamment afin de soutenir l’économie lorsque les mesures de sauvegarde des emplois vont définitivement expirer, le 30 septembre prochain.

Rappelons que la Banque d’Angleterre anticipe une montée du taux de chômage dans ses prévisions à 5,8 % en fin d’année, contre 4,8 % au premier trimestre 2021. Il s’agit d’un argument fort en faveur du maintien du programme de rachats d’actifs (aussi appelé QE pour Quantitative Easing).

 
EUR/JPY
Haut : 133,61 / Bas : 130,98 / Variation : +1,53 %

La meilleure preuve que l’appétit au risque était dominant sur le marché des devises en mai est la forte progression de l’euro (EUR) face au yen japonais (JPY), considéré typiquement comme une valeur refuge.

Le seul autre point notable à mentionner sur la paire est le fait que le dernier compte-rendu de la réunion de la Banque du Japon des 18 et 19 mars a surtout mis en avant la volonté des membres de maintenir un biais clairement accommodant. À l’inverse du débat européen et américain, le sujet pour l’archipel japonais reste toujours la déflation.

À moins d’un changement complet de paradigme économique au mois de juin (qui est peu probable), tout porte à croire que la hausse de l’euro face au yen se poursuivra.

 
EUR/CHF
Haut : 1,1064 / Bas : 1,0931 / Variation : -0,67 %

Une bande de fluctuations très réduite pour la paire euro-franc suisse (EUR/CHF) (environ 100 pips) a été observée au cours du mois de mai.

À court et à moyen terme, la paire devrait rester encore stable. La Banque Nationale Suisse (BNS) devrait maintenir son taux directeur inchangé à -0,75 % et continuer ses interventions directes sur les changes pour limiter l’appréciation du CHF, qui est toujours considéré comme nettement surévalué par les autorités de la Confédération.

Heureusement, la reflation en cours limite les pressions à la hausse sur le franc suisse, ce qui facilite nettement la tâche de la banque centrale.

 
EUR/CAD
Haut : 1,5014 / Bas : 1,4581 / Variation : -1,91 %

Comme c’est toujours le cas, l’appétit au risque avantage les devises matières premières. D’où la très forte progression en variation mensuelle du dollar canadien (CAD) face à l’euro (EUR). Cela reflète aussi la hausse continue du cours des matières premières.

Sur le front de la politique monétaire, la Banque du Canada a essayé d’adopter des mesures d’atténuation en confirmant le processus de tapering (baisse de 4 milliards à 3 milliards CAD par semaine des rachats d’actifs) tout en soulignant que l’économie va avoir besoin durablement d’une forme de soutien monétaire.

En l’état actuel des choses, le processus actuel de réouverture économique et de normalisation de l’activité devrait continuer à soutenir le marché des matières premières et, par ricochet, les monnaies qui en sont fortement dépendantes, comme le CAD.

 
EUR/AUD
Haut : 1,5835 / Bas : 1,5479 / Variation : +1,19 %

Une très large borne de fluctuations a été constatée pour la paire euro-dollar australien (EUR/AUD) en mai (près de 400 pips). C’est l’exemple parfait soulignant la nécessité d’adopter une stratégie de couverture du change adéquate.

Le prochain rendez-vous pour la paire est le 1er juin prochain. C’est à cette occasion que la Banque de Réserve Australienne (RBA) devrait donner plus d’éléments au marché concernant un ajustement possible de son programme de rachats d’actifs qui reste dépendant de l’évolution macroéconomique à court terme.

S’il devait y avoir un quelconque ajustement, le marché anticipe largement qu’il n’intervienne officiellement qu’en juillet. Cela laisserait à la banque centrale un mois pour préparer le terrain.

 
EUR/CNH
Haut : 7,8682 / Bas : 7,7678 / Variation : -0,61 %

La paire euro-yuan (EUR/CNH) est restée dans une borne très étroite de fluctuations en mai, de l’ordre de seulement une dizaine de pips.

La tendance de fond à moyen terme reste toujours à la hausse du CNH, reflétant directement les espoirs de forte reprise économique de la Chine. S’ajoute à cela la possibilité que la Chine décide de laisser filer à la hausse sa monnaie pour atténuer la hausse du coût des importations de matières premières.

Il ne s’agit, à ce stade, que d’une possibilité, mais qui reste de plus en plus évoquée par de hauts responsables chinois. Si cela devait se produire, il est toutefois vraisemblable que l’appréciation resterait graduelle afin de limiter une réaction négative du marché.

 
EUR/HUF
Haut : 363,73 / Bas : 346,79 / Variation : -4,06 %

Parmi les paires que nous suivons, la plus forte baisse du mois de mai a concerné l’euro-forint (EUR/HUF) (-4,06 %) suite à l’annonce par le gouverneur adjoint de la banque centrale hongroise d’une imminente hausse des taux, probablement dès ce mois-ci.

Confrontée à des pressions inflationnistes importantes (indice des prix à la consommation à 5,1 % sur un an en avril), la banque centrale va probablement devoir ajuster sa politique monétaire. Nous anticipons que la hausse qui va avoir lieu en juin constitue le début d’un nouveau cycle de durcissement des conditions monétaires.

Nous tablons pour cette année sur une hausse du taux directeur principal de 75 points de base. Le marché des changes a déjà intégré la perspective de hausse des taux mais le potentiel de baisse de l’euro à court terme est encore présent.

 
Calendrier économique : 

DATE DEVISE ÉVÉNEMENT
 01/06  AUD

Réunion de la banque centrale

03/06  USD

Rapport ADP sur l’emploi pour le mois de mai

04/06  USD

Rapport sur l’emploi américain (aussi appelé NFP, pour Non Farm Payrolls)

08/06 EUR

Indice ZEW portant sur l’économie allemande

 10/06  EUR

Réunion de la banque centrale

15/06 USD

Première rencontre Biden-Poutine (Genève, Suisse)

16/06 USD

Réunion de la banque centrale

22/06 HUF

Réunion de la banque centrale

 

 

Les plus consultés