Juin 2020 - Annonces économiques mensuelles

1 juin 2020

img-annonces-eco-2bis

Prenez connaissance des dernières évolutions du marché des devises et anticipez les risques de fluctuation.
EUR/USD
Haut : 1,0997  Bas : 1,0821 / Variation : +1,2 %

La hausse de l’euro sur le mois de mai ne change pas la tendance de fond qui reste baissière. La paire continue d’évoluer dans sa fourchette des deux derniers mois et nous tablons toujours sur une sortie par le bas, avec cassure du niveau de support situé à 1,07 à moyen terme. Deux marqueurs principaux devraient dans les semaines et les mois à venir favoriser le dollar au détriment de l’euro : premièrement, le retour du risque politique à la faveur de l’accroissement des tensions sino-américaines et, deuxièmement, le différentiel d’activité économique entre les deux bords de l’Atlantique. Le policy mix (articulation entre la politique monétaire et la politique budgétaire, NDLR) engagé rapidement par l’administration Trump et la Réserve fédérale devrait permettre une reprise plus rapide aux États-Unis qu’en zone euro. À court terme, la BCE devrait continuer de soutenir l’activité économique. Nous nous attendons à ce qu’elle renforce lors de sa réunion de politique monétaire du 4 juin prochain l’arsenal déployé pour faire face à la crise en augmentant de 500 milliards d’euros le programme de rachats d’actifs d’urgence face à la pandémie (aussi appelé PEPP) et qu’elle l’étende au-delà de la limite initialement fixée à fin 2020. 

EUR/GBP
Haut : 0,8536 / Bas : 0,8333 / Variation : +2,09 %

L’euro a fait un carton plein face à la livre sterling en mai (+2,09 %). La bonne performance de la paire reflète surtout une inquiétude croissante des opérateurs de marché à l’égard de la livre sterling en lien avec la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement Johnson et l’approche de la date limite de fin juin fixée pour demander une extension de la période de transition dans le cadre du Brexit. Étant donné l’acrimonie régnant entre Londres et Bruxelles à propos du Brexit, il y a fort à parier que la paire EUR/GBP soit particulièrement volatile en juin, évoluant au gré des annonces et petites phrases concernant les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Il faudra donc être vigilant et penser à se protéger contre le risque de fortes fluctuations de la paire.

EUR/JPY
Haut : 118,48 / Bas : 115,06 / Variation : +1,45 %

L’euro affiche l’une de ses meilleures performances mensuelles en mai face au yen japonais, avec un gain de 1,45 %. Il s’agit essentiellement d’un rebond technique sans lien avec les fondamentaux économiques et la politique monétaire. Une baisse de l’EUR/JPY est toujours d’actualité selon nous en raison de l’accentuation marquée des tensions entre Washington et Pékin à l’approche de la présidentielle américaine de l’automne. Le JPY reste notre baromètre favori pour juger de l’état des relations commerciales et diplomatiques entre les États-Unis et la Chine. De nouvelles tensions pourraient permettre à la paire de rallier la zone des 116 à moyen terme.

EUR/CHF
Haut : 1,0660  / Bas : 1,0519 / Variation : +0,60 %

Légère hausse de la paire EUR/CHF sur le mois de mai. Le franc suisse reste toutefois contrôlé par la Banque Nationale Suisse qui multiplie les interventions sur les changes. Selon notre décompte qui se base sur l’évolution des dépôts à vue auprès de la banque centrale, sur les trois premières semaines du mois de mai, les autorités helvétiques ont dépensé pas moins de 16 milliards de CHF pour maintenir le taux plancher de la paire à 1,05. Pour l’instant, rien n’indique que ce niveau puisse être franchi à court terme, comme cela fut le cas en 2015 avec le taux plancher à 1,20 qui avait dû être abandonné précipitamment. Plusieurs membres de la Banque Nationale Suisse ont réitéré au cours des dernières semaines leur volonté de poursuivre les interventions sur le forex.

EUR/CAD
Haut : 1,5361 / Bas : 1,5152 / Variation : -0,52 %

Le dollar canadien a été aidé en mai par le rebond important du cours du baril de pétrole, ce qui explique la baisse, somme toute modeste toutefois, de la paire EUR/CAD. Notons néanmoins que les inquiétudes concernant l’évolution du prix de l’or noir demeurent en raison d’une demande qui reste toujours insuffisante dans le contexte de l’après-Covid. On ne peut donc pas exclure un nouveau repli dans les semaines à venir du dollar canadien. En ce qui concerne la politique monétaire, la Banque du Canada devrait maintenir à l’issue de sa réunion du 3 juin son taux d’intérêt à un plus bas historique de 0,25 %.

Calendrier économique : 
DATE DEVISE ÉVÉNEMENT
 3 juin CAD 

Réunion de la Banque du Canada 

 4 juin EUR  Réunion de la Banque centrale européenne 
 5 juin USD

Rapport sur l’emploi américain (NFP) 

 10 juin  USD  Réunion de la Réserve fédérale 
16 juin EUR

Indice ZEW du sentiment économique en Allemagne (en juin)

18-20 juin EUR

Conseil européen qui doit finaliser le plan de relance européen

 

 

 

    Simulateu-frais-cachés