Blog iBanFirst

Explorez l’essentiel de l’actualité du marché des changes, les dernières tendances et innovations en matière de paiements ainsi que nos recommandations pour une gestion optimisée de vos flux en devises.

Août 2021 - Annonces économiques mensuelles

2 août 2021

Banner-Blog-Annonce-eco-8

Prenez connaissance des dernières évolutions du marché des devises et anticipez les risques de fluctuation.
 
EUR/USD
Haut : 1,1908 Bas : 1,1757 Variation : +0,25 %

En variation mensuelle, la paire EUR/USD affiche une performance de +0,25 %. La hausse est faible mais cela cache une importante volatilité en fin de mois. En l’espace de sept jours, le cross EUR/USD est passé d’un point bas mensuel à 1,1757 à un point haut mensuel à 1,1908. Les opérateurs du marché des changes se sont repositionnés à l’achat sur la paire après que la Fed eut indiqué maintenir sa politique monétaire ultra-accommodante encore un peu plus longtemps afin de permettre au marché de l’emploi de pleinement se rétablir. Il n’est donc pas certain que le symposium de Jackson Hole programmé fin août et au cours duquel le président de la Fed interviendra va fournir beaucoup plus de détails sur la trajectoire de la politique monétaire américaine. A moyen terme, nous envisageons que la paire EUR/USD reste dans un range compris entre 1,16-1,20. Du côté de la BCE, un examen plus précis de son programme de rachats d’actifs (aussi appelé QE) devrait avoir lieu à l’automne selon les récents propos tenus par le gouverneur de la Banque de France. Concrètement, cela signifie que la prochaine réunion de la BCE, prévue le 9 septembre prochain, devrait comporter peu d’enjeux. Ce sera celle d’octobre qui sera importante. 

 
EUR/GBP
Haut : 0,8674 Bas : 0,8509 Variation : -0,74 %

Pas de surprise au niveau de la paire EUR/GBP qui reste ancrée dans son range de trois mois compris entre 0,85 et 0,87. Depuis déjà quelques semaines, la paire évolue en bas du range et a tenté récemment une cassure du support situé à 0,85. Sans succès. A moyen terme, la tendance reste toujours baissière selon nous. Les opérateurs du marché des changes se sont interrogés il y a quelques semaines de cela sur les conséquences de la nouvelle vague de la pandémie au Royaume-Uni. Du point de vue économique, ce nouvel épisode de la Covid devrait peu entraver le rebond de l’activité, à en juger par les indicateurs à haute fréquence qui sont abondamment utilisés par les économistes depuis mars 2020 afin d’estimer de manière précise l’évolution possible de la croissance. A noter que la Banque d’Angleterre doit se réunir le 5 août. Il devrait s’agir d’une réunion sans grand intérêt avec le maintien attendu du statu quo de politique monétaire (à la fois au niveau des rachats de titres sur le marché et des taux directeurs).

 
EUR/JPY
Haut : 132,44 Bas : 128,88 Variation : -1,58 %

En juillet, la demande en JPY a très fortement augmenté, surtout sur la première partie du mois, entrainant l’EUR/JPY vers un point bas mensuel à 128,88. Les opérateurs du marché des changes se sont repliés sur le JPY et les autres valeurs refuge du fait des craintes portant sur le variant delta et les éventuelles retombées économiques néfastes que sa propagation pourrait avoir. On notera que la paire a légèrement rebondi en fin de mois autour de la zone des 130. Les indicateurs techniques, qui sont utilisés par les spécialistes du marché des devises, plaident en faveur d’une poursuite de la baisse de la paire à court et à moyen terme, en direction des 128.

 
EUR/CHF
Haut : 1,0983 Bas : 1,0739 Variation : -2,02 %

L’EUR/CHF a perdu beaucoup de terrain en juillet (-2,02 % en variation mensuelle) essentiellement en raison des craintes concernant la progression rapide du variant delta, qui est déjà présent dans plus de 98 pays. Même s’il semble peu probable que nous nous orientons de nouveau vers des confinements généralisés comme ceux connus lors des précédentes vagues (à part quelques exceptions comme l’Australie), les opérateurs du marché des changes ont préféré opter pour les valeurs refuge, ce qui a automatiquement avantagé le CHF. On a notamment constaté beaucoup d’investisseurs institutionnels (comme les grandes banques et le fonds d’investissement) se porter à l’achat sur le CHF ces dernières semaines.

 
EUR/CAD
Haut : 1,5101 Bas : 1,4611 Variation : +0,65 %

La décision de juillet de la Banque du Canada était pleinement aux attentes. Le principal taux directeur a été maintenu à 0,25 % tandis que le programme de rachats d’actifs a de nouveau été réajusté à la baisse, à 2 milliards CAD par semaine. Cette baisse s’explique par l’amélioration économique à l’œuvre dans le pays, avec en toile de fond une situation sur le plan sanitaire qui est sous contrôle, et par le fait que les conditions de financement restent toujours très bonnes. Le communiqué de presse de la banque centrale faisait part d’un optimisme certain concernant les perspectives à court et à moyen terme pour l’économie canadienne. On peut donc aisément en conclure que le programme de rachats d’actifs va être, d’ici la fin de l’année, de nouveau réduit. L’impact sur le marché des changes était faible étant donné que la décision était pleinement en ligne avec le consensus.

 
EUR/AUD
Haut : 1,6190 Bas : 1,5751 Variation : +1,54 %

Rendez-vous est pris le 3 août prochain pour une nouvelle réunion de la RBA. Du fait des récents confinements annoncés dans plusieurs grandes villes australiennes, l’activité économique au troisième trimestre va être fortement impactée. Dans ces conditions, il est fortement probable que la RBA revienne sur sa décision de réduire le rythme hebdomadaire des rachats d’actifs. Nous tablons sur un retour des rachats d’actifs à 5 milliards AUD par semaine, ce qui permettrait de soutenir au bon moment l’activité économique. Il sera toujours temps de discuter de nouveau d’un retrait progressif des mesures de soutien lorsque la pandémie sera sous contrôle et que l’économie retournera quasiment à la normale. A noter que le marché des changes a déjà pleinement intégré dans les prix offerts par le marché l’éventualité d’un retour en arrière de la banque centrale australienne à propos des rachats d’actifs.

 
EUR/CNH
Haut : 7,7226 Bas : 7,6137 Variation : +0,12 %

Beaucoup de volatilité sur la paire EUR/CNH en juillet, mais elle a fini le mois quasiment à proximité de son niveau de départ. Les récentes turbulences au niveau du marché chinois (en lien direct avec la reprise en main par les autorités de plusieurs secteurs d’activité dans les domaines des nouvelles technologies et de l’éducation) pourrait induire un risque de forte dépréciation du CNH si elles perduraient. Ce scénario n’est en rien certain mais il est de plus en plus mis en avant par les analystes dans les salles de marché. Il convient donc d’en avoir conscience et, pour parer au pire, d’adopter la stratégie de couverture du risque de change qui soit la plus appropriée.

 
EUR/HUF
Haut : 362,48 Bas : 350,55 Variation : +1,46 %

La banque centrale hongroise a remonté ses taux plus fortement qu’anticipé en juillet – avec une hausse de 30 points de base à 1,20 % contre un consensus à 1,10 %. Ce n’est certainement que le début. Etant donné que tout porte à croire que l’inflation va rester au moins jusqu’à la fin d’année au-dessus de la borne haute de la cible de la banque centrale, une ou plusieurs nouvelles hausses de taux sont probables dans les mois à venir. Il faudra notamment surveiller de près la réunion de septembre de la banque centrale qui sera l’occasion d’une mise à jour des prévisions économiques. Dans l’immédiat, le processus de durcissement de la politique monétaire ne semble pas constituer un élément de soutien pour le HUF. C’était prévisible. La dégradation de l’appétit au risque en juillet, résultant directement des craintes concernant la pandémie, a plutôt favorisé l’EUR et l’USD que le HUF. 

 
USD/HUF
Haut : 307,77 Bas : 294,94 Variation : +1,22 %

Comme nous l’indiquions à propos de l’EUR/HUF, la paire USD/HUF a enregistré une si solide performance en juillet (+1,22 %) essentiellement à cause de la baisse de l’appétit au risque sur le marché des changes en lien avec le retour des craintes concernant la pandémie et les différents variants. Nous doutons fortement qu’à court ou à moyen terme nous puissions avoir une inversion durable de la tendance observée en juillet. Même si l’appétit au risque venait à se renforcer, il est probable que d’autres facteurs continueraient de pousser à la hausse le dollar américain (par exemple, le puissant stimulus fiscal des Etats-Unis qui constitue un facteur de progression certain de l’USD).

 
Calendrier économique : 

DATE DEVISE ÉVÉNEMENT
02/08  USD

ISM manufacturier américain

03/08  AUD

Réunion de la banque centrale australienne

05/08 GBP

Réunion de la banque centrale anglaise

 06/08  USD

Rapport sur l'emploi américain en juillet

10/08 EUR

Indice ZEW du sentiment économique en Allemagne en août

11/08 USD

Indice des prix à la consommation aux Etats-Unis en juillet

16/08 JPY

PIB japonais au deuxième trimestre

16/08 CNH

Production industrielle en Chine en juillet

24/08 HUF

Réunion de la banque centrale hongroise

26-28/08 USD

Symposium de Jackson Hole

 

 

Les plus consultés