Blog iBanFirst

Explorez l’essentiel de l’actualité du marché des changes, les dernières tendances et innovations en matière de paiements ainsi que nos recommandations pour une gestion optimisée de vos flux en devises.

Août 2022 - Annonces économiques mensuelles

1 août 2022

Email_banner_img_news_eco_august

Prenez connaissance des dernières évolutions du marché des devises et anticipez les risques de fluctuation.
 
Parenthèse enchantée

La volatilité s’est réduite sur le marché des changes ces dernières semaines. Les principales réunions de banques centrales sont derrière nous. Les volumes baissent mécaniquement en cette période de l’année. Le panorama n’a toutefois que peu évolué. Nous restons dans un marché centré sur le dollar américain. Le dollar index, qui représente l’évolution du dollar face aux devises des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis, est en hausse de 9,80 % depuis le 1er janvier. C’est un peu moins qu’au début de l’année. Il y a eu des prises de bénéfice. Mais la tendance reste toujours favorable au dollar à court terme en raison de l’incertitude économique (récession ou pas récession ?).

 

EUR/USD
Haut : 1,0463 Bas : 0,9952 Variation : -1,59 %

Les flux parlent d’eux-mêmes. Les investisseurs continuent de se positionner long (acheteur) sur le dollar américain et sont short (vendeurs) d’euros. La croissance ralentit des deux côtés de l’Atlantique. Mais le ralentissement économique est plus préoccupant en zone euro (crise énergétique, confiance des industriels au plus bas, risque politique italien, chaînes d’approvisionnement engorgées etc.). Si la crise énergétique s’accentue cet automne, il est probable que la zone euro entre en récession. Cela accentuerait les pressions baissières sur la monnaie unique. L’euro a baissé de 1,59 % sur un mois face au dollar. C’est en raison de la dégradation des termes de l’échange résultant de la crise énergétique. Ce n’est qu’un début. Nous anticipons un retour sous la parité d’ici peu pour la paire. Une chute autour des 0,90 n’est pas à exclure en cas de rupture de l’approvisionnement en gaz russe, par exemple.

EUR/GBP
Haut : 0,8680 Bas : 0,8340 Variation : -2,63 %

La Banque d’Angleterre (BoE) va augmenter son taux directeur le 4 août. Lors d’une intervention le 19 juillet dernier, le gouverneur de la BoE Andrew Bailey a clairement indiqué qu’une hausse de 50 points de base est une option crédible (ce qui porterait le taux directeur à 1,75 %). Plusieurs facteurs plaident en faveur d’une hausse significative : la coordination entre les banques centrales (la Réserve Fédérale, la Banque du Canada, la Banque Centrale Européenne etc. ont toutes augmenté plus que prévu les taux) et le niveau de l’inflation au Royaume-Uni qui se rapproche des 10 %. Une hausse de 50 points de base est déjà intégrée dans les prix offerts par le marché. Cela devrait avoir peu d’effets sur le taux de change EUR/GBP cette semaine qui reste toujours autour de son centre de gravité situé à 0,85.

 

EUR/JPY
Haut : 143,85 Bas : 134,01 Variation : -5,10 %

Les autorités japonaises n’ont finalement pas eu besoin d’intervenir sur le marché des changes. Le yen a un peu repris des couleurs. C’est une bonne nouvelle pour l’archipel car cela permet de réduire l’inflation importée (notamment des produits énergétiques). La raison : les craintes de récession en zone euro provoquent une fuite assez importante des investisseurs (on le voit au niveau des flux de capitaux). Ce n’est pas certain que le phénomène soit durable. Mais cela écarte à court terme l’éventualité d’une intervention sur les changes. Vous pouvez passer un mois d’août tranquille. Il n’y aura pas de brusque et inattendu sursaut du yen qui va se produire.

EUR/CHF
Haut : 1,0047 Bas : 0,9696 Variation : -2,75 %

L’euro continue de glisser face au franc suisse. C’est une bonne nouvelle pour la Banque Nationale Suisse (BNS) qui veut une monnaie forte afin de limiter l’inflation importée. Pari réussi jusqu’à présent. Le franc suisse a gagné près de 5,4 % sur les trois derniers mois face à la monnaie unique. Les difficultés propres à la zone euro aident beaucoup (risque italien, inflation galopante, crise énergétique, risque de récession etc.). Les fondamentaux et l’analyse technique n’indiquent pas de renversement de tendance à court terme sur la paire. L’EUR/CHF devrait poursuivre sa dépréciation avec un objectif en mensuel à 0,9488.

 

EUR/CAD
Haut : 1,3513 Bas : 1,3027 Variation : -1,42 %
La tendance est baissière avec une nouvelle cible de prix à 1,2878. Tout plaide en faveur de la baisse de l’euro : la zone euro fait face à une dégradation économique plus rapide qu’anticipée, la crise énergétique pourrait conduire à une sévère récession (en cas de coupure de l’approvisionnement en gaz par la Russie, le PIB pourrait chuter de 3 % en Allemagne selon les estimations du Fonds Monétaire International, par exemple), le dollar canadien est soutenu à la fois par des prix des matières premières encore élevés et surtout par la récente hausse surprise de 100 points de base du loyer de l’argent au Canada etc. La configuration de marché ne devrait pas changer à court terme.

 

EUR/AUD
Haut : 1,5404 Bas : 1,4556 Variation : -2,69 %

La dépréciation de l’euro ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Elle devrait s’accélérer du fait de la politique monétaire plus restrictive en Australie (hausse du taux directeur de 50 points de base ce matin, à 1,85 %). Elle pourrait même s’accélérer cette semaine si la Banque de Réserve d’Australie (RBA) décide une hausse significative du taux directeur mardi. Dans le compte rendu de sa réunion de juillet publié il y a moins de deux semaines, la RBA a indiqué que le taux directeur est toujours trop bas pour lutter contre l’inflation persistante. Du point de vue macroéconomique, la RBA a une marge de manœuvre réelle pour durcir encore plus sa politique monétaire (le taux de chômage est à un point bas de… 50 ans !). D’autres hausses de taux sont à venir.

EUR/CNH
Haut : 7,0285 Bas : 6,7411 Variation : -0,86 %
La baisse quasi généralisée de l’euro s’est répercutée aussi sur la paire EUR/CNH en juillet. La semaine dernière, l’exécutif chinois s’est engagé à prendre de nouvelles mesures de soutien pour l’économie (car il a confirmé ne pas sortir de la dommageable stratégie zéro Covid). Nous nous attendons à de nouvelles mesures au niveau de la politique monétaire prochainement (en particulier une baisse du taux de réserve obligatoire des banques d’au moins 75 points de base d’ici la fin de l’année). Pour l’instant, la banque centrale chinoise semble plutôt bien s’accommoder de l’évolution du CNH sur le marché des changes. Le centre de gravité de la paire EUR/CNH se situe autour des 6,90-7,00.
 
Calendrier économique :
DATE DEVISE ÉVÉNEMENT
02/08 AUD Réunion de la banque centrale
04/08 GBP Réunion de la banque centrale
05/08 USD Rapport sur l’emploi américain (juillet)
10/08 USD Indice des prix à la consommation (juillet)
16/08 EUR Indicateur ZEW du sentiment économique en Allemagne (août)
18/08 EUR Indice des prix à la consommation (juillet)
 

Les plus consultés